Views
2 months ago

N° 3 / 2022

  • Text
  • Chez
  • Pharmacie
  • Ainsi
  • Peuvent
  • Contre
  • Souvent
  • Effet
  • Produits
  • Faire
  • Substances
WASTE WARRIORS – TROP BON POUR LA POUBELLE |POUR LE COEUR ET LE CERVEAU | DES GENOUILLÈRES MÉDICALEMENT | BLESSURES PUNIES | MENEZ LA VIE DURE AUX BOUTONS | BOURGEONS DE PLANTES | LES ALLERGIES – PLUS RÉPANDUES QUE JAMAIS | GEMMOTHERAPIE, LE FRÊNE COMMUN | EN CAS DE CONSTIPATION | TOUT SAUF SUPERFLU | RÈGLER L’APPÉTIT | ECZÉMA | POUR VOTRE BIEN-ÊTRE | EN CAS DE DOULEURS ARTICULAIRES | TRAITER NATURELLEMENT LE PSORIASIS | L’AROLE EST STRESSÉ À CAUSE DU CLIMAT | EN CAS DE FATIGUE ET DÉPUISEMENT | PRÉVENTION NATURELLE | CONCENTRATION ET DÉTENTE | QUAND L’ÀME PLEURE | POUR ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE | RENFORCER SES PROPRES RACINES | EN CAS DE PEAU SÈCHE DANS LA ZONE INTIME | POUR LE FONCTIONNEMENT NORMAL DU CERVEAU ET DU SYSTÈME NERVEUX | QUAND IL PLEUT DES POUSSINS | PROTÉGER CHIENS ET CHATS DES TIQUES | EN UN MOT | VANITÉ | DES CHAUSSURES BONNES POUR LA SANTÉ | POUR LE COEUR ET LES VAISSEAUX SANGUINS | VERNIS À ONGLES ET COCKTAIL DE VITAMINES EN UN | DES ARCHITECTES POUR NOTRE SANTÉ | EN CAS DE VESSIE IRRITABLE | POUR PLUS D’ÉNERGIE | EN CAS DE BOUCHE SÉCHE | L’HOMÉOPATHIE FONCTIONNE-T-ELLE VRAIMENT? | POUR LA SANTÉ DU NEZ E DES OREILLES | EN CAS DE DOMMAGES AUX NERFS DE LA COLONNE VERTÉBRALE | ALIMENTATION SAINE | POUR L’HYGIÈNE BUCCALE | RECETTE | LES VITAMINES EN SPRAY | SE DÉFENDRE À UN ÂGE AVANCÉ | SOURCE DE FORCE ET D’ÉNERGIE | UNE NOUVELLE GÉNÉRATION D’HOMMES | SOIN POUR LES MAINS | POUR LES MUSCLES ET LE SYSTÈME NERVEUX | LINGERIE MENSTRUELLE | DU SENS DE LA VIE | EN CAS DE RHUME DES FOINS

Tout sauf superflu

Tout sauf superflu Certaines personnes se sentent marginalisées dans la société en vieillissant. Mais elles ont de précieuses contributions à apporter. Elfriede Sager (nom d’emprunt) n’a plus beaucoup de plaisir à vivre. Son deuxième mari est mort il y a dix-huit mois à l’âge de 78 ans d’une insuffisance cardiaque. Durant ses dernières années de vie, il a eu besoin de l’aide de sa femme. Notamment pour s’habiller et se déshabiller ainsi que pour les soins corporels. Le mari d’Elfriede Sager était fragile et donc instable sur ses jambes, il se déplaçait dans l’appartement avec un déambulateur. Il avait beaucoup de mal à faire face à la perte progressive de ses forces et de son autonomie. Il était autrefois un brillant tireur d’élite et occupait un bon poste dans le secteur des assurances. Grâce à sa grande assi duité et à son ambition, il avait gravi les échelons à partir d’un niveau modeste. Après un accident vasculaire cérébral à l’âge de 72 ans, tout changeait. Il avait du mal à dépendre des autres. De plus, son rayon de vie se limitait à son appartement et à ses environs. C’est pourquoi le mari d’ Elfriede Sager était souvent de mauvaise humeur. Sa femme supportait sa mauvaise humeur sans se plaindre. Elle savait qu’il lui assurait un niveau de vie confortable. Le corps et l’esprit ont besoin d’être sollicités Cette femme de 69 ans a eu beaucoup de peine à reprendre pied dans la vie quotidienne après la mort de son mari. Même si la prise en charge et les soins de ce dernier n’avaient pas toujours été faciles, elle avait au moins une tâche à accomplir. Depuis son enfance, elle était habituée à donner un coup de main là où on avait besoin d’elle. Elle ne pouvait pas imaginer une vie sans travail. Pendant de nombreuses années, elle avait travaillé au ser vice de nettoyage d’un hôpital tout en s’occupant de ses enfants et du ménage. Après le décès de son mari, il était difficile pour elle de ne plus s’occuper de quelqu’un. L’appartement vide la déprimait. Elle était, de par sa nature, une personne très sociable, qui avait 14 Pharmacie chez soi 3-2022 besoin de gens autour d’elle. Maintenant, elle se sentait très isolée. Ses enfants et ses petits-enfants presque adultes étaient pris par leur propre vie. Il ne leur restait plus beaucoup de temps pour s’occuper de leur mère ou de leur grandmère. Dans la troisième phase de la vie, de nombreuses personnes sont confrontées à un défi similaire de celui d’Elfriede Sager: elles doivent donner un nouveau contenu à leur vie et à leur quotidien et tisser un nouveau réseau de relations. Cela s’applique en particulier aux personnes veuves et divorcées, le taux de divorce chez les personnes âgées ayant augmenté ces dernières années. Le manque de contact devrait être combattu dans la mesure du possible, il porte atteinte à la santé mentale et physique. La solitude chronique peut souvent déclencher des maux de tête, des troubles digestifs, des problèmes cardiaques et des déficiences immunitaires. Selon une étude, des conditions socialement faibles ont un impact négatif et présentent un risque similaire à celui du tabagisme et du surpoids. La solitude entraîne l’humeur déprimée et favorise les peurs et le doute de soi. Si la solitude dure longtemps, des sentiments de vide intérieur et d’inutilité peuvent également apparaître. Entrer en relation avec les autres et pouvoir faire face aux exigences fait partie des besoins fondamentaux de la nature humaine. L’esprit aime penser de manière ciblée. Quand il n’y a pas de tâches qui le sollicitent, des ruminations épuisantes sont une conséquence possible. L’humeur maussade peut entraîner des divergences d’opinion avec la ou le partenaire ou avec les proches. «L’oisiveté est la mère de tous les vices», dit un dicton. En Suisse, plus de sept personnes sur cent de plus de 65 ans boivent régulièrement de l’alcool en quantité inconsidérée. Associé aux médicaments, l’alcool peut avoir un effet particulièrement insidieux. Non seulement le risque d’accident augmente, des disputes peuvent se produire plus facilement. Derrière une consommation excessive d’alcool se cache parfois une dépression liée à l’âge qui, à son tour, favorise la passivité. Le risque de démence augmente. Une tâche quotidienne est importante pour le bien-être physique et psychique. Peu importe que l’on tonde le gazon, fasse des confitures, tricote des chaussettes pour les personnes dans le besoin, que l’on remplisse des déclarations d’impôts, que l’on collabore à un projet de protection de la nature, que l’on assure la surveillance d’un musée ou que l’on livre des repas à domicile. L’accent est mis sur la tâche qui donne contenu et structure au quotidien. Malgré le diabète, l’hypertension artérielle, une articulation artificielle de la hanche ou d’autres maladies chroniques, beaucoup de gens peuvent rester actifs jusqu’à un âge avancé grâce au progrès de la médecine. Cependant, il est important de développer un nouvel équilibre entre activité et détente. Avec l’âge, le rythme des performances diminue et on a besoin de plus de temps pour récupérer. Toutefois, les connaissances acquises par l’expérience sont plus développées à un âge avancé, ce qui permet de résoudre pratiquement de nombreux problèmes.

Plus de temps pour les loisirs Dans le monde moderne du travail, l’efficacité est l’un des premiers mots d’ordre, selon la devise: «Le temps, c’est de l’argent.» Une fois à la retraite, la personne doit développer une nouvelle relation au résultat. Il ou elle n’a plus rien à prouver et a déjà fourni un travail remarquable durant sa vie dite active. Désormais le ou la retraitée ne travaille plus pour le revenu ou la carrière, ce sont les virements de la retraite qui assurent la subsistance. Avec l’âge, la devise selon laquelle le temps est de l’argent ne s’applique plus, le ou la retraitée peut prendre son temps et faire des pauses ou changer ses projets à court terme: si le beau temps incite à la promenade, la plantation des jardinières du balcon ou le nettoyage des fenêtres peuvent attendre. Aucun supérieur ne donne d’instructions ou ne dicte des horaires de travail. La motivation pour les activités change, le ou la retraitée travaille par besoin intérieur, par exemple l’amour du jardinage, le plaisir de rénover, ainsi que la solidarité envers les voisins heureux de recevoir un coup de main. Ce n’est pas le salaire correspondant qui est le moteur, mais la tâche à accomplir. Le changement par rapport à l’époque de vie active peut signifier une nouvelle expérience, les loisirs prennent une importance accrue avec l’âge. Le ou la retraitée peut profiter plus intensément des bons moments et de la convivialité. Des contributions précieuses à la société La société met l’accent sur les performances élevées: les médias célèbrent les sportifs de haut niveau, les vainqueurs des concours de chant, les acteurs séduisants. Cela donne une image déformée, selon laquelle ce sont surtout les jeunes qui réussissent et qui méritent une grande attention et de la reconnaissance. En fait, les personnes dans la troisième phase de la vie, contribuent considérablement à la vie en société, ils ne sont en aucun cas uniquement de simples bénéficiaires de prestations. En Suisse, environ 1,6 million de personnes ont plus de 65 ans. Nombre d’entre elles s’engagent bénévolement dans des paroisses, des associations de quartier, des organisations culturelles, elles dirigent des groupes de gymnastique pour aînés ou organisent des randonnées pour les seniors. En plus, elles s’occupent souvent de leurs petits-enfants. De leur côté, les parents peuvent, pendant ce temps, suivre des cours de for mation continue, travailler ou aussi rencontrer des amis sans être dérangés. Les grands-parents amènent leurs petits-enfants à la pis cine et leur apprennent à nager, leur enseignent à faire du vélo et les aident à faire leurs devoirs. Dans une étude, les enfants ont déclaré qu’après leurs parents, les grandsparents étaient leurs personnes préférées. Aux yeux des enfants. Ils sont souvent plus patients, tolérants, généreux et humoristiques que leurs parents. Et quand le corps des grands-parents ne leur permet plus de grandes excursions à cause d’une arthrose, de problèmes circulatoires ou d’essoufflement, il reste les textos, WhatsApp et la visiophonie pour maintenir les contacts entre les généra tions. Ainsi grand-mère et grand-père restent des soutiens moraux et des interlocuteurs importants pour les enfants jusqu’à un âge avancé. Adrian Zeller dispose d’une expérience professionnelle pluriannuelle dans le domaine de la santé; il écrit et publie depuis 1995. steinberg pharma Sensation printanière Règle l’appétit selon les connaissances homéopathiques • Le Madar D4 homéopathique en cas de surpoids • Règle l’appétit selon les principes homéopathiques • Une prise régulière est importante pour un effet optimal • Peut réduire les envies de manger • Aucun effet secondaire n’est connu, s’il est pris selon le dosage journalier recommandé Ceci est un médicament autorisé. Lisez la notice d’emballage. seit 1948 Pharmacie chez soi 3-2022 15

Nos Magazines