Views
5 months ago

N° 3 / 2022

  • Text
  • Chez
  • Pharmacie
  • Ainsi
  • Peuvent
  • Contre
  • Souvent
  • Effet
  • Produits
  • Faire
  • Substances
WASTE WARRIORS – TROP BON POUR LA POUBELLE |POUR LE COEUR ET LE CERVEAU | DES GENOUILLÈRES MÉDICALEMENT | BLESSURES PUNIES | MENEZ LA VIE DURE AUX BOUTONS | BOURGEONS DE PLANTES | LES ALLERGIES – PLUS RÉPANDUES QUE JAMAIS | GEMMOTHERAPIE, LE FRÊNE COMMUN | EN CAS DE CONSTIPATION | TOUT SAUF SUPERFLU | RÈGLER L’APPÉTIT | ECZÉMA | POUR VOTRE BIEN-ÊTRE | EN CAS DE DOULEURS ARTICULAIRES | TRAITER NATURELLEMENT LE PSORIASIS | L’AROLE EST STRESSÉ À CAUSE DU CLIMAT | EN CAS DE FATIGUE ET DÉPUISEMENT | PRÉVENTION NATURELLE | CONCENTRATION ET DÉTENTE | QUAND L’ÀME PLEURE | POUR ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE | RENFORCER SES PROPRES RACINES | EN CAS DE PEAU SÈCHE DANS LA ZONE INTIME | POUR LE FONCTIONNEMENT NORMAL DU CERVEAU ET DU SYSTÈME NERVEUX | QUAND IL PLEUT DES POUSSINS | PROTÉGER CHIENS ET CHATS DES TIQUES | EN UN MOT | VANITÉ | DES CHAUSSURES BONNES POUR LA SANTÉ | POUR LE COEUR ET LES VAISSEAUX SANGUINS | VERNIS À ONGLES ET COCKTAIL DE VITAMINES EN UN | DES ARCHITECTES POUR NOTRE SANTÉ | EN CAS DE VESSIE IRRITABLE | POUR PLUS D’ÉNERGIE | EN CAS DE BOUCHE SÉCHE | L’HOMÉOPATHIE FONCTIONNE-T-ELLE VRAIMENT? | POUR LA SANTÉ DU NEZ E DES OREILLES | EN CAS DE DOMMAGES AUX NERFS DE LA COLONNE VERTÉBRALE | ALIMENTATION SAINE | POUR L’HYGIÈNE BUCCALE | RECETTE | LES VITAMINES EN SPRAY | SE DÉFENDRE À UN ÂGE AVANCÉ | SOURCE DE FORCE ET D’ÉNERGIE | UNE NOUVELLE GÉNÉRATION D’HOMMES | SOIN POUR LES MAINS | POUR LES MUSCLES ET LE SYSTÈME NERVEUX | LINGERIE MENSTRUELLE | DU SENS DE LA VIE | EN CAS DE RHUME DES FOINS

Quand l’âme pleure

Quand l’âme pleure Être vulnérable fait partie de l’être humain. Parfois, les blessures sont si profondes que l’on parle de traumatisme. Prendre conscience d’un traumatisme est douloureux – mais c’est une occasion d’expérimenter la guérison et de vivre plus librement. En fait, j’avais oublié la chute. Oublié les fortes douleurs aux bras. Un jour de printemps, il y a une dizaine d’années, un écureuil s’était précipité sur la route et j’étais convaincu que l’animal ne survivrait que si je freinais immédiatement. L’écureuil resta en vie – mais moi j’avais été catapulté de mon vélo. À cause de la violence du choc, je ne pouvais presque plus bouger les deux bras. Il a fallu beaucoup de mouvements doux, précautionneux, en respirant consciemment ainsi qu’une énorme dose de patience jusqu’à ce que tout soit presque comme avant – et que j’oublie cette expérience. Derrière les expériences Cela a changé récemment. Les touchers et les étirements d’un massage thérapeutique firent ressurgir les souvenirs: la douleur dans le bras revenait et montrait que le corps avait enregistré l’expérience – et que celle-ci avait été déclenchée à nouveau par le toucher. Je me suis rendu compte que derrière la chute – une forme de traumatisme – se cachait une composante psychologique et biographique. J’avais aussi fait l’expérience de vouloir protéger les autres alors que ce n’était pas mon rôle, et d’en être moimême la victime. Cela remonte à mon expérience d’enfant, quand j’avais tendance à faire passer mes besoins après ceux de ma mère. Je croyais à tort pou voir ainsi la rendre heureuse. Traumatisme signifie: blessure, plaie. Celle-ci peut se rappeler au souvenir de la manière suivante: une expérience dans la vie actuelle déclenche des émotions extraordinairement fortes, et secoue l’individu. La peau protectrice qui protège la blessure est déchirée et saigne. Parfois, les émotions sont si intenses que l’on est secoué par une fièvre émotionnelle. On ne se rend pas compte d’où vient cette 24 Pharmacie chez soi 3-2022 forte réaction traumatique. Parfois – lors de traumatismes graves comme les abus et la violence – les symptômes deviennent chroniques. Ils évoluent en un trouble de stress post-traumatique qui nécessite un soutien professionnel. Expériences diffuses Par chance, il est possible de reconnaître et de traiter les traumatismes au fur et à mesure grâce à un travail biographique. Parfois, une psychothérapie ou une thérapie corporelle, un coaching, une constellation familiale, etc. sont nécessaires. Souvent, des expériences sont stockées en nous, expériences qui se sont séparées de notre conscience et qui sont soi-disant oubliées. Ensuite, il y a alors une boule, un bloc de sentiment dont l’origine est inconnue. Souvent, on se retrouve dans des situations récurrentes qui nous rendent la vie difficile. Que l’on évite ou que l’on fuit – sans savoir exactement pourquoi. On a le sentiment d’être poussé par des choses diffuses, on ne comprend pas ses propres sentiments, son propre comportement. Nous sommes alors guidés par des schémas inconscients, issus d’expériences traumatisantes. Ils n’ont souvent pas grand-chose à voir avec l’élément déclencheur de la situation. C’est ce qui m’est arrivé plusieurs fois quand j’attendais mon ami – alors que le dîner était déjà sur la table. Il est arrivé un peu plus tard que prévu. Rien de dramatique, mais cela a déclenché en moi des montagnes russes d’émotion. Je suis devenu anxieux, impatient, nerveux, j’étais bouleversé. En colère, triste et déçu. Un étrange mélange d’émotions dont je m’étonnais après-coup. J’ai vécu plusieurs fois cette situation, à la merci d’une tempête émotionnelle, en étant en train d’attendre. Finalement, j’ai découvert pourquoi: cette situation m’a ramené à l’époque où petit garçon, j’attendais avec impatience et anxiété le retour de ma mère qui était au travail. J’ai été saisi par la peur que ma mère ne revienne jamais. J’étais tourmenté par l’idée qu’il pouvait lui être arrivé quelque chose et qu’alors je me retrouverai seul pour toujours. En y réfléchissant, je suis tombé sur des traces encore plus profondes – au temps d’avant et d’après ma naissance: comme je l’ai fait pour mon ami, ma mère avait souvent attendu mon père. En vain. Avec le dîner chaud qui se refroidissait comme son cœur. Les hauts et bas émotionnels de ma mère que mon père faisait attendre m’ont déjà marqué lorsque je n’étais qu’embryon et, plus tard, un bébé. Pour ma mère aussi, l’attente constante de son mari a probablement été un retour au trauma: le traumatisme a été ravivé. Ma grand-mère avait, en effet, négligé ma mère. C’est ce que ma mère m’avait dit un jour. Ce sentiment s’emparait probablement d’elle chaque fois que mon père n’apparaissait pas. Les expériences au travers des générations De la grand-mère à la mère, puis à l’enfant: le traumatisme peut être transmis de génération en génération. On parle alors de traumatisme transgénérationnel. Il peut toutefois se dissoudre – si l’intéressé le reconnaît et l’analyse. C’est le premier pas. Dans un deuxième temps, on apprend à accepter avec amour les sentiments qu’ils impliquent et à les transférer ici et maintenant. Si l’on reprend l’exemple de l’attente, j’ai appris à me dire: tout va bien, mon ami a juste un peu de retard, rien de plus. De plus, je ne suis plus le garçon qui ne peut pas vivre sans sa mère – je suis un homme adulte, qui peut se débrouiller tout seul. J’ai appris à séparer les expériences de ma mère de mes expériences: elle a été ignorée par sa mère et son mari – pas moi. Il y a longtemps de cela. J’ai le droit d’y mettre un terme et de lâcher prise.

Expériences de guérison Pour faire l’expérience de cette paix intérieure, de cette réconciliation et donc de la guérison des blessures profondes, il faut avoir la patience et la volonté de parcourir le chemin nécessaire, même s’il est inconfortable et douloureux. C’est ainsi que l’on s’enfonce plus profondément, couche par couche, jusqu’aux blessures que l’on a séparées et éloignées de soi. Des expériences qui nous ont si profondément touchés et ébranlés qu’on ne pouvait les supporter qu’en s’en éloignant intérieurement et physiquement. On avait en quelque sorte tiré le frein d’urgence pour se protéger de l’immense douleur en séparant l’expérience de soi. Comme si c’était l’autre personne qui avait dû vivre cette terrible expérience. De cette manière, on refoulait l’expérience – mais elle n’est pas oubliée. Elle a continué d’agir inconsciemment dans la vie. Mais on n’est pas à sa merci. On peut apprendre à se rapprocher de ce qui est refoulé, par exemple à travers le corps: s’impliquer avec lui, l’écouter. Les exercices d’attention et de respiration, le yoga, le toucher curatif, la méditation sont utiles. On palpe ainsi un espace dans lequel une perception plus fine est possible, on apprend à accepter les douleurs et à les comprendre, à les replacer dans le contexte des expériences, des émotions et des schémas de pensées. On apprend à les lire en s’éloignant intérieurement d’un pas. Les douleurs sont les messages du corps quand l’âme pleure. Si l’on est gravement traumatisé, cet accès est souvent fermé au début. Dans une première étape, il est utile de percevoir plus précisément le corps: par exemple en faisant du sport, en bougeant beaucoup. Ainsi les intéressés peuvent retrouver leur corps, et redevenir ami avec lui. Si l’on a accès aux rêves, ceux-ci peuvent être une clé pour la guérison. Dans la mesure du possible, chaque morceau du puzzle raconte une histoire dont on peut se souvenir. En racontant, les souvenirs peuvent se concrétiser. Les intéressés peuvent apprendre à être attentifs aux sentiments – et apprendre à les accepter. Que ce soit dans des discussions avec des amis proches ou avec un soutien professionnel. Se confronter de manière créative à des expériences blessantes, les écrire, les enregistrer dans un podcast, les peindre, les dessiner, les danser, écrire des poèmes, des histoires, des chansons, tout cela peut avoir un effet de soutien. Beaucoup de gens trouvent ainsi un canal pour convertir leurs blessures en énergie créatrice. Souvent, les personnes qui ont vécu des épreuves et qui en sont ressorties plus fortes, dégagent une force particulière – qui touche et encourage les autres à faire face à leurs propres blessures profondes avec amour et confiance, et de manière salutaire. Marcel Friedli enseigne le yoga, a suivi une formation complémentaire en yoga thérapie et travaille comme journaliste. Il a fait des études de journalisme et d’histoire à Fribourg et à Padoue. friedlitexte.ch «POUR AMOUR POUR MON CORPS» NIMBASIT ® Mélange de sels minéraux basiques. marketingwerkstatt.ch Muswama Kambundji athlète suisse et ambassadrice de Biosana ERBASIT ® Forte teneur en sels minéraux, avec des extraits de plantes et de silice. NIMBASIT ® ET ERBASIT ® DE BIOSANA – POUR MAÎTRISER VOTRE ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE En prenant quotidiennement les minéraux basiques en complément de votre alimentation, vous faites du bien à votre corps. Vous lui fournissez des nutriments dont il manque à cause des aliments dénaturés (sucrés, traités par des produits chimiques, fastfood) et qui agissent positivement sur la régulation de votre équilibre acido-basique. Disponible dans les drogueries, les pharmacies et les magasins de produits diététiques ainsi qu‘en ligne dans la boutique en ligne www.biosana.ch. COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES ET COSMÉTIQUES NATURELS. PIONNIER EN SUISSE DEPUIS 1972. ÉCHANTILLONS GRATUITS Renvoyez-nous ce coupon, et recevez gratuitement les derniers échantillons et les dernières informations concernant les compléments alimentaires et cosmétiques naturels de Biosana. Prénom / nom Rue / no 50 ans de Biosana SA. Merci de votre confiance. NPA / ville PCS 03 /22 FR Envoyer le talon à: Biosana SA, Industriestrasse 16, 3672 Oberdiessbach ou par e-mail à info@biosana.ch RZ1_Biosana_Inserat_Hausapotheke_03-2022_189x126_4f_FR.indd 1 18.03.22 13:10 Pharmacie chez soi 3-2022 25

Nos Magazines