Views
2 months ago

N° 3 / 2022

  • Text
  • Chez
  • Pharmacie
  • Ainsi
  • Peuvent
  • Contre
  • Souvent
  • Effet
  • Produits
  • Faire
  • Substances
WASTE WARRIORS – TROP BON POUR LA POUBELLE |POUR LE COEUR ET LE CERVEAU | DES GENOUILLÈRES MÉDICALEMENT | BLESSURES PUNIES | MENEZ LA VIE DURE AUX BOUTONS | BOURGEONS DE PLANTES | LES ALLERGIES – PLUS RÉPANDUES QUE JAMAIS | GEMMOTHERAPIE, LE FRÊNE COMMUN | EN CAS DE CONSTIPATION | TOUT SAUF SUPERFLU | RÈGLER L’APPÉTIT | ECZÉMA | POUR VOTRE BIEN-ÊTRE | EN CAS DE DOULEURS ARTICULAIRES | TRAITER NATURELLEMENT LE PSORIASIS | L’AROLE EST STRESSÉ À CAUSE DU CLIMAT | EN CAS DE FATIGUE ET DÉPUISEMENT | PRÉVENTION NATURELLE | CONCENTRATION ET DÉTENTE | QUAND L’ÀME PLEURE | POUR ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE | RENFORCER SES PROPRES RACINES | EN CAS DE PEAU SÈCHE DANS LA ZONE INTIME | POUR LE FONCTIONNEMENT NORMAL DU CERVEAU ET DU SYSTÈME NERVEUX | QUAND IL PLEUT DES POUSSINS | PROTÉGER CHIENS ET CHATS DES TIQUES | EN UN MOT | VANITÉ | DES CHAUSSURES BONNES POUR LA SANTÉ | POUR LE COEUR ET LES VAISSEAUX SANGUINS | VERNIS À ONGLES ET COCKTAIL DE VITAMINES EN UN | DES ARCHITECTES POUR NOTRE SANTÉ | EN CAS DE VESSIE IRRITABLE | POUR PLUS D’ÉNERGIE | EN CAS DE BOUCHE SÉCHE | L’HOMÉOPATHIE FONCTIONNE-T-ELLE VRAIMENT? | POUR LA SANTÉ DU NEZ E DES OREILLES | EN CAS DE DOMMAGES AUX NERFS DE LA COLONNE VERTÉBRALE | ALIMENTATION SAINE | POUR L’HYGIÈNE BUCCALE | RECETTE | LES VITAMINES EN SPRAY | SE DÉFENDRE À UN ÂGE AVANCÉ | SOURCE DE FORCE ET D’ÉNERGIE | UNE NOUVELLE GÉNÉRATION D’HOMMES | SOIN POUR LES MAINS | POUR LES MUSCLES ET LE SYSTÈME NERVEUX | LINGERIE MENSTRUELLE | DU SENS DE LA VIE | EN CAS DE RHUME DES FOINS

Quand la famille de

Quand la famille de canards part-elle vers le plan d’eau le plus proche? Cela va relativement vite, les canards étant ce que l’on appelle des «nidifuges».Ils viennent au monde avec du duvet, ils peuvent déjà voir et entendre. Une fois que toutes les plumes des canetons sont bien graissées, la marche vers l’eau commence: la mère descend du toit de la maison vers la rue et invite les petits à la suivre en les appelant. Les oisillons sortent du nid, se dandinent jusqu’au bord du toit et sautent les uns après les autres pour la rejoindre. Jusqu’à quelle hauteur les poussins peuventils survivre à une telle chute dans le vide? J’ai déjà vu des animaux survivre à des sauts d’un bâtiments de six étages. Pendant le saut, ils écartent leurs pattes palmées et battent rapidement leurs petites ailes de haut en bas. L’atterrissage est ainsi amorti, ce qui le rend relativement doux. En outre, ils sont très légers. Il arrive parfois qu’un poussin soit blessé et qu’il meure. Comment faut-il réagir quand on remarque qu’un canard couve sur le toit? Si l’on observe qu’un canard vole régulièrement vers le toit et tente d’y construire un nid, on peut tout d’abord tenter de l’éloigner. Il est surtout judicieux de recouvrir les possibilités de nidification d’un filet ou d’un film plastique. Les canards aiment particulièrement nicher dans des pots de fleurs plantés. J’ai toutefois déjà vu des canes assises sur un sac en plastique rempli de terreau. Si elles ont déjà pondu, il est interdit de les déranger. Il faut alors attendre que les canes puissent couver. Les canards sont des animaux sauvages même s’ils vivent près de chez nous. Cela signifie qu’ils doivent être laissés tranquilles et ne recevoir ni nourriture ni eau. Malheureusement, beaucoup de gens trouvent amusant d’avoir des canards et s’en approchent de près. Mais cela stresse les animaux. De même, il ne faut pas intervenir si l’on remarque que les œufs sont seuls dans le nid. C’est normal. Deux fois par jour, la mère cane va chercher de la nourriture et est absente jusqu’à une heure chaque fois. Les canards reviennent-ils toujours sur leur ancienne aire de reproduction? Oui. Si possible, ils se reproduisent chaque année au même endroit. Que faire si la mère et ses poussins se dirigent déjà vers le plan d’eau le plus proche? Si la famille de canards s’est déjà mise en route, il vaudrait mieux informer la police qui accompagnera ensuite les canards à travers la ville. La mère sait certes où se trouve l’eau, mais ne choisit pas toujours la route la plus «favorable». Il se peut qu’elle se dirige vers une impasse. Il est donc utile de la guider. C’est ce que nous faisons au service de sauvetage des animaux. Comme passant, on peut s’aider d’une veste pour pousser les canards dans la direction souhaitée. Les passants ne doivent pas trop s’approcher de la mère canard – sinon elle s’envolera. Il peut alors s’écouler un certain temps jusqu’à ce qu’elle ose revenir vers sa progéniture. Elle va d’abord tourner plus longtemps dans les airs et appellera sa progéniture. Si l’eau est déjà en vue, les poussins peuvent être placés dans un récipient ouvert et portés directement vers l’eau. Les petits et leur mère doivent pouvoir rester en contact pendant ce temps. Sur la rive, il faut attendre jusqu’à ce que la mère soit revenue auprès de ses poussins. Ce n’est qu’à ce moment-là que les petits peuvent être retirés du récipient afin d’éviter qu’ils ne se dispersent, paniqués et désorientés. Les poussins ne sont-ils pas rejetés par leur mère s’ils sont touchés à mains nues? En principe, il faut éviter de toucher directement des animaux sauvages. Les oiseaux n’ont toutefois pas un bon sens olfactif et leur acceptation d’odeurs étrangères est grande. En général, les parents acceptent de reprendre leurs petits. Il arrive même que nous fassions passer en douce des poussins à des mères étrangères. Il peut arriver que nous trouvions des canetons isolés qui sont tombés dans une bouche d’égout lors d’une traversée de la ville. Ces animaux viennent vers nous au refuge jusqu’à ce que nous soyons appelés pour la prochaine famille de canards. Est-il conseillé à un profane d’essayer de capturer une mère canard? Non, il faut demander de l’aide. Les colverts peuvent développer une force énorme et il faut les saisir avec courage. Il ne faut pas non plus oublier qu’ils peuvent s’envoler verticalement comme un hélicoptère. Si une mère s’échappe, il est difficile de réunir toute la famille. Ce stress devrait être épargné aux animaux. À quelle fréquence, le service de sauvetage des animaux est-il appelé à intervenir sur les canards? Pendant la saison de reproduction, nous inter venons de trois à cinq fois par jour. C’est du stress à l’état pur. On passe pratiquement d’une famille de canards à l’autre. Nous sommes heureux de pouvoir, de temps en temps, sauver une autre sorte d’animal (il rit). Comment dois-je procéder si j’ai besoin d’aide pour des canards? Appelez la police (117) ou la police des eaux, qui nous avertiront. Ou contactez directement le service de protection des animaux. Nous sommes atteignables 24 heures par jour et 365 jours par année. Fondation TierRettungsDienst – la vie a la priorité Lufingerstrasse 1 8185 Winkel Tél. 044 864 44 00 info@tierrettungsdienst.ch www.tierrettungsdienst.ch Centrale d’urgence: 044 211 22 22 Susanne Lieber est journaliste spécialisée en architecture et design. Elle s’intéresse en outre à des thèmes consacrés à la nature et la société. 30 Pharmacie chez soi 3-2022

Renaturée EN UN MOT «La vie dort dans les pierres, respire dans les plantes, rêve dans les animaux et s’éveille dans les hommes.» …et lorsque l’homme s’est réveillé, il a commencé à détruire la vie qui dormait, respirait, rêvait. C’est ainsi que l’on pourrait compléter ce dicton écrit sur un écriteau près des rives de l’Inn revitalisée, en Engadine. Nous avons dû mal comprendre quelque chose dans l’instruction biblique qui nous notifiait de conquérir la Terre et de régner sur les animaux. Car celui qui exerce le pouvoir doit bien s’occuper de ses sujets et ne doit pas les exploiter jusqu’à leur destruction. Nos ancêtres ne pouvaient toutefois pas se permettre d’avoir trop d’égards. Les animaux sauvages étaient une véritable menace, ils devaient être tués, des inondations provoquaient des famines si bien que les rivières devaient être endiguées et étaient forcées d’aller dans des lits artificiels. Que nos ancêtres soient pardonnés, car ils luttaient pour leur survie! Notre génération, en revanche, détruit la nature par pure rapacité et en pleine conscience privant ainsi nos descendants de leurs moyens d’existence. Heureusement qu’il existe des contre-mouvements, des efforts pour vivre en paix avec la nature et non contre elle. Comme en Engadine, où l’Inn, cette rivière qui donne la vie, qui prend sa source en haut des montagnes sous forme de torrent et qui se transforme en un fleuve majestueux, est revitalisée à grand frais – elle est ramenée à son état naturel, rendue à la nature pour ainsi dire. Elle peut trouver son propre cours, s’étaler, serpenter et inonder les prairies en cas de crues. J’aime me promener le long de ses rives. Elle me procure un sentiment de liberté, d’absence de limites, de sécurité dans ses niches naturelles. Elle m’encourage et me donne confiance grâce à la diversité des animaux qui s’y sont réinstallés. À la dernière minute, nous pourrions encore réussir à résoudre les problèmes environnementaux urgents et à assurer la pérennité de l’humanité. Et si ce n’était pas le cas... L’Inn dans son écoulement constant est aussi pour moi un symbole du cycle éternel, de l’infini, de la vie, de notre planète et de l’univers. Avec ou sans l’espèce humaine, l’Inn s’en moque. Et cela n’a pas d’importance non plus pour les galets, les tamaris, les libellules, les ombres, les cingles, les vipères et les castors. Karin Jundt est auteure et publicatrice de livres consacrés à l’amour de soi, au karma-yoga et à la spiritualité. Site de l’auteure: www.selbstliebe.ch VOTRE SOURCE D’ÉNERGIE. INSURPASSABLES, SAUF PAR EUX-MÊMES! Pharmacie chez soi 3-2022 31

Nos Magazines