Views
4 months ago

N° 4 / 2022

  • Text
  • Chez
  • Pharmacie
  • Peuvent
  • Ainsi
  • Peau
  • Traitement
  • Souvent
  • Pieds
  • Faire
  • Pendant
ASSISTANTS SUR QUATRE PATTES | POUR UNE FONCTION NORMALE DES OS | UNE BONNE AUDITION | BLESSURES PUNIES | TROUBLES VEINEUX? | POIVRE, CHIA ET CIE | PLUS DE MOBILITÉ | QUAND LA VIE COMMUNE DEVIENT ÉTROITE | PLUS D’ÉNERGIE | GEMMOTHERAPIE, GUI | SOIN INTIME | DES PIEDS VIGOUREUX | DES GENOUILLÈRES MÉDICALEMENT | LE VÉRITABLE ENCENS | CYSTITE – TYPIQUEMENT FÉMININE? | 30 ANS DE PROTECTION SOLAIRE | EN CAS DE CORS AUX PIEDS | TROUBLES DIGESTIFS | UN APPORT OPTIMAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES | ALOE VERA | POUR UNE MEILLEURE FONCTION HÉPATIQUE | HISTOIRE DE L’HYGIÈNE CORPORELLE | AVEC PLUS DE FORCE CONTRE LES POLLENS | EN CAS DE BOUTONS | LA CONSOUDE EST EN FLEUR | BÉBÉS ET ANIMAUX | PLANTE MÉDICINALE BOSWELLIA | À VOS TOPPINGS | REMÈDE MIRACLE CONTRE L’OUBLI? | POUR LE FONCTIONNEMENT NORMAL DU CERVEAU | VOYAGES SANS INCONFORT | EN UN MOT | SOIN ANTI-AGE | SELS DE SCHÜSSLER EN CAS DE PROBLÈMES MUSCULAIRES | EN CAS DE SÉCHERESSE VAGINALE | LÂCHER PRISE | L’ERREUR EST HUMAINE | DÉCONNECTER PLUS FACILEMENT | GRINCEMENTS DE DENTS | ÉVITER DE METTRE LES PIEDS DANS LE PLAT | YOGATHÉRAPIE: LA CLÉ DE LA SANTÉ | PROTÉGEZ ANIMAUX DES TIQUES | POUR LA SANTÉ DU NEZ ET DES OREILLES | GEMMOTHERAPIE, LA FRÊNE COMMUN | POUR TOUS LES MAUX BUCCAUX | POUR MAÎTRISER VOTRE ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE | RECETTE | FIXATION COIFFANTE NOURISSANTE | BOOSTER DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Le plus précieux des

Le plus précieux des cadeaux royaux Les trois Rois mages se sont rendus à Bethléem pour offrir au nouveau-né, l’enfant Jésus, les trésors les plus précieux de l’époque: l’or, la myrrhe et l’encens. Le véritable encens est la sève séchée de l’arbre Boswellia. Les entailles dans le tronc et dans les branches font suinter une résine gommeuse qui doit sécher deux à trois semaines avant de pouvoir être récoltée. Après une première récolte de qualité inférieure comprenant des gouttes de résine foncée de quelques millimètres, la résine des récoltes suivantes devient plus pure et plus claire – et les gouttes, nommées également sueur des dieux, peuvent atteindre un centimètre. Déjà dans l’Antiquité – et dans les cultures qui suivirent –, la résine n’était pas utilisée seulement comme encens aromatique à des fins cultuelles, mais aussi comme remède désinfectant et anti-inflammatoire. Au XX e siècle, le potentiel médicinal de l’encens a été oublié en raison de la synthèse de l’antibiotique et de la cortisone. Une efficacité miraculeuse Outre la teneur en résine pouvant atteindre 60 %, les perles de résine contiennent environ 20 % de mucilage et 8 % d’huile essentielle. Les ingrédients, plus de deux cents, rendent plausible l’utilisation médicinale de la résine pour le nettoyage des plaies, les maladies inflammatoires et les maladies des voies respiratoires. Les acides résiniques sont la particularité de l’encens. De nouveaux résultats de recherche expliquent l’efficacité miraculeuse de la puissante résine. Le Professeur émérite Ammon de l’Université de Tübingen découvrit que les acides résiniques de l’encens inhibent certains messagers inflammatoires jouant un rôle dans les maladies auto-immunes. Les acides puissants réduisent l’activité de certains enzymes nécessaires aux réactions inflammatoires. L’encens est aujourd’hui disponible pour les maladies qui étaient traitées au siècle dernier avec de la cortisone. Les préparations d’encens standardisées aux acides résiniques sont utilisées pour les rhumatismes, les inflammations intestinales, l’asthme, le psoriasis, la sclérose en plaques et pour les tumeurs cérébrales. Rhumatismes et arthrose Dans la médecine traditionnelle indienne Ayurvéda, on se sert depuis des siècles de la résine de Boswellia serrata pour les maladies rhumatismales. Elle est disponible sur les marchés indiens sous le nom de Salai Guggal. L’extrait d’encens inhibe les neurotransmetteurs de l’inflammation et de la destruction du cartilage. L’effet anti-inflammatoire a été confirmé par des expérimentations animales et par des examens pharmacologiques humains. Des enquêtes cliniques ont révélé l’efficacité pour les rhumatismes inflammatoires et ceux liés à l’âge. La diminution des douleurs, du gonflement et de la raideur des articulations ainsi que l’amélioration de la fonction articulaire ont été évaluées par des instruments de mesure reconnus. Le résultat était cliniquement pertinent. Dans la ponction articulaire, les marqueurs de l’inflammation et de la destruction du cartilage avaient diminué par rapport au traitement avec un placebo. Étant donné que des effets secondaires graves peuvent survenir pendant le traitement par anti-inflammatoires synthétiques ou cortisone, l’extrait d’encens devrait être utilisé dès l’apparition des symptômes d’arthrose; ou pour économiser les médicaments synthétiques. Affections intestinales Chez les patients atteints de colite ulcéreuse, les symptômes tels que douleurs abdominales diffuses, selles aqueuses ou sang dans les selles et crampes intestinales, la sensation de maladie et l’anémie se sont améliorées grâce à l’extrait d’encens. Les globules blancs, comme expression de l’inflammation, et le marqueur d’inflammation calprotectine dans les selles ont diminué par rapport à la prise du placebo. Des examens complémentaires ont confirmé la diminution de la fréquence des selles. Le pourcentage des patients présentant une diminution durable de la fréquence de la diarrhée était de 44 % plus élevé avec l’encens qu’avec le placebo. L’amélioration était de l’ordre de la réussite du traitement avec un sulfamide peu soluble, l’étalon-or pour les maladies inflammatoires de l’intestin. Dans la maladie de Crohn, l’extrait d’encens semble également ne pas être inférieur à l’étalon-or. Athme Dans le traitement de l’asthme, on utilise des médicaments qui suppriment l’inflammation permanente des voies respiratoires et éliminent la cause de l’asthme. L’extrait d’encens provoque une diminution du gonflement, des mucosités et de l’inflammation chronique des bronches bien que l’effet ne se produise pas immédiatement. L’extrait d’encens devrait donc être pris régulièrement, même en l’absence de symptômes, afin de se préparer à des moments plus difficiles. Des enquêtes àl’aide de tests de la fonction respiratoire ont montré que le besoin de cortisone pouvait être réduit grâce à l’extrait d’encens et que les symptômes de l’asthme diminuaient. Sclérose en plaques À l’Institut de neuroimmunologie et de recherche clinique sur la sclérose en plaques de Hambourg, les patients atteints de sclérose en plaques récurrente ont reçu des gélules contenant de l’extrait d’encens au lieu de cortisone ou d’interféron. Le nombre des lésions nerveuses a diminué de près de 60 % et le taux des rechutes s’est réduit. Prof. D r Sigrun Chrubasik-Hausmann 18 Pharmacie chez soi 4-2022

Cystite… - typiquement féminine? Pourquoi les femmes souffrentelles plus souvent d’infections urinaires? La cystite est la maladie infectieuse urinaire la plus fréquente – environ la moitié des femmes souffrent au moins une fois dans leur vie d’une infection urinaire. La principale cause réside dans l’anatomie différente des femmes et des hommes. Alors que l’urètre masculin mesure en moyenne vingt centimètres de long et est relativement éloigné de l’anus, la distance entre l’urètre et l’anus chez la femme n’est que de trois à quatre centimètres. Cela conduit rapidement à ce que les bactéries de l’intestin parviennent jusqu’à la vessie et y provoquent une infection. La bactérie E. coli, cause principale de cystite Neuf infections urinaires sur dix sont causées par la bactérie Escherichia coli, nommée également E. coli. Il s’agit d’une bactérie intestinale qui est présente naturellement dans un intestin sain. Elle y forme la flore intestinale avec de nombreuses autres bactéries et est inoffensive tant qu’elle fait partie d’une flore intestinale équilibrée. Cependant si les bactéries E. coli pénètrent dans notre corps par d’autres voies, par exemple par la bouche ou justement par l’urètre, elles peuvent provoquer une multitude d’infections, dont la cystite. Un système immunitaire sain réussit généralement à éliminer les envahisseurs et à éviter une infection. Mais si le système immunitaire est affaibli, les bactéries ont la partie facile. Traiter la cystite: que puis-je faire et qu’est-ce qui aide rapidement et fiablement? Les cystites peuvent être très désagréables, mais sont en général faciles à maîtriser. Une cystite aiguë non compliquée devrait disparaître en l’espace de trois jours avec un traitement approprié. Les traitements les plus connus d’une infection de la vessie sont des antibiotiques. Ils sont toutefois souvent associés à des effets secondaires et au risque de développer une résistance. Pour les femmes concernées, il existe désormais une thérapie efficace sans antibiotique, FEMANNOSE® N. Elle contient le monosaccharide naturel D-mannose, qui se lie aux fimbriae (poils) des bactéries E. coli responsables de l’inflammation. Elles sont ainsi inactivées et éliminées par l’urine. FEMANNOSE® N convient au traitement aigu de la cystite et à faible dose également pour la prévention. FEMANNOSE® N agit rapidement dans la vessie, est très bien toléré et ne provoque pas de résistance. Disponible dans les pharmacies et drogueries. Dispositif médical CE 0426 informations sur www.femannose.ch Pharmacie chez soi 4-2022 19

Nos Magazines