Views
4 months ago

N° 4 / 2022

  • Text
  • Chez
  • Pharmacie
  • Peuvent
  • Ainsi
  • Peau
  • Traitement
  • Souvent
  • Pieds
  • Faire
  • Pendant
ASSISTANTS SUR QUATRE PATTES | POUR UNE FONCTION NORMALE DES OS | UNE BONNE AUDITION | BLESSURES PUNIES | TROUBLES VEINEUX? | POIVRE, CHIA ET CIE | PLUS DE MOBILITÉ | QUAND LA VIE COMMUNE DEVIENT ÉTROITE | PLUS D’ÉNERGIE | GEMMOTHERAPIE, GUI | SOIN INTIME | DES PIEDS VIGOUREUX | DES GENOUILLÈRES MÉDICALEMENT | LE VÉRITABLE ENCENS | CYSTITE – TYPIQUEMENT FÉMININE? | 30 ANS DE PROTECTION SOLAIRE | EN CAS DE CORS AUX PIEDS | TROUBLES DIGESTIFS | UN APPORT OPTIMAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES | ALOE VERA | POUR UNE MEILLEURE FONCTION HÉPATIQUE | HISTOIRE DE L’HYGIÈNE CORPORELLE | AVEC PLUS DE FORCE CONTRE LES POLLENS | EN CAS DE BOUTONS | LA CONSOUDE EST EN FLEUR | BÉBÉS ET ANIMAUX | PLANTE MÉDICINALE BOSWELLIA | À VOS TOPPINGS | REMÈDE MIRACLE CONTRE L’OUBLI? | POUR LE FONCTIONNEMENT NORMAL DU CERVEAU | VOYAGES SANS INCONFORT | EN UN MOT | SOIN ANTI-AGE | SELS DE SCHÜSSLER EN CAS DE PROBLÈMES MUSCULAIRES | EN CAS DE SÉCHERESSE VAGINALE | LÂCHER PRISE | L’ERREUR EST HUMAINE | DÉCONNECTER PLUS FACILEMENT | GRINCEMENTS DE DENTS | ÉVITER DE METTRE LES PIEDS DANS LE PLAT | YOGATHÉRAPIE: LA CLÉ DE LA SANTÉ | PROTÉGEZ ANIMAUX DES TIQUES | POUR LA SANTÉ DU NEZ ET DES OREILLES | GEMMOTHERAPIE, LA FRÊNE COMMUN | POUR TOUS LES MAUX BUCCAUX | POUR MAÎTRISER VOTRE ÉQUILIBRE ACIDOBASIQUE | RECETTE | FIXATION COIFFANTE NOURISSANTE | BOOSTER DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

Un lundi matin dans le

Un lundi matin dans le studio de yoga de Daniela Küng à Wetzikon: la première participante à pénétrer dans le studio n’a plus fréquenté de cours de yoga depuis un certain temps, car elle a souffert d’ un épuisement professionnel. Elle est en voie de guérison, toujours sous antidépresseurs. Une autre personne du groupe de yoga est tombée et s’est blessée au genou, qui lui fait mal quand il est sollicité. La femme qui est maintenant assise sur la natte a des problèmes aux articulations de la main, le syndrome du tunnel carpien pour le dire précisément. La jeune femme qui est venue regarder aujourd’hui est au bord des larmes, car elle a une luxation de la hanche. «Ce matin, dit Daniela Küng, je me rends compte que j’ai besoin de plus de connaissances: des connaissances sur les tableaux cliniques et sur la manière dont je dois les gérer dans la pratique du yoga. Personnalisation Au cours de ses nombreuses années d’activité en tant que professeur de yoga, Daniela Küng a rencontré, à plusieurs reprises, des personnes qui souffraient de troubles physiques, mais qui désiraient malgré cela participer à des cours ou qui demandaient des exercices spécifiques. Et Küng d’ajouter: «J’avais besoin de plus d’assurance dans la gestion des douleurs.» C’est pourquoi elle a suivi une formation continue spécifique et complète en yogathérapie à l’Université du Yoga de Villeret. Depuis, Daniela Küng propose des séances de yogathérapie. Après une consultation initiale approfondie, un programme, spécialement adapté au client, est élaboré. Une histoire très individuelle, car il n’y a pas de recette miracle. Cet exercice sert à soulager les douleurs. Le programme d’exercice est complété, affiné La clé de la santé En cas de douleurs, de maladies chroniques et de crises existentielles, après des accidents ou un épuisement professionnel: la yogathérapie peut contribuer à favoriser la santé de bien des manières. Quand elle est adaptée aux besoins individuels, on contribue soi-même au processus de guérison. et adapté de réunion en réunion. Cette approche fait appel à la large palette du yoga et des disciplines apparentées: elle va des postures et des mouvements aux exercices de respiration en passant par les mantras et la philosophie ancestrale du yoga. Pratiquer patiemment La yogathérapie n’est souvent pas la première chose qui vient à l’esprit lorsque des douleurs se font sentir. Ce fut aussi le cas d’une femme d’âge moyen qui avait essayé auparavant différents médicaments et thérapies. Elle souffrait de divers troubles physiques et psychiques. Daniela Küng lui a donné un exercice de respiration et de pleine conscience, la cliente pouvait le pratiquer sur une chaise. Au bout de trois semaine, elle est arrivée au cabinet avec un sourire aux lèvres et a déclaré qu’elle avait fait cet exercice tous les jours et qu’elle se sentait à nouveau elle-même. «Ses douleurs n’étaient pas guéries, dit Daniela Küng, mais son état s’était visiblement amélioré en peu de temps.» Tanja Wenger, yogathérapeute, connaît elle aussi des évolutions similaires: une personne retrouve la confiance en elle et en son corps après une chimiothérapie. Une autre souffre de douleurs dorsales et constate qu’elles ont nettement diminué. «Pas après une ou deux séances, précise Tanja Wenger, mais au bout de cinq séances, les douleurs avaient presque disparu. Si quelqu’un décide de suivre une yogathérapie, beaucoup de choses peuvent se passer.» Chacun a la clé, entre ses mains, d’une possible évolution positive. «Beaucoup préféreraient s’allonger et laisser la thérapie se dérouler, précise Tanja Wenger, comme lors d’un massage, en restant eux-mêmes passifs.» Dans la yogathérapie, l’initiative et la motivation personnelle sont cependant nécessaires: «Il faut s’exercer entre les séances de thérapie et se confronter à soi et à la thématique. Parfois, les choses ne vont peut-être pas aussi vite qu’on le voudrait explique Tanja Wenger. Ou les exercices paraissent trop simples, par exemple un exercice de respiration ou de perception. Mais la plupart du temps, c’est exactement ce dont la personne a besoin à ce moment-là. Souvent, il s’agit de se percevoir et de s’observer – sans constamment juger ou condamner.» photo ©: Esther Studerus Facturation par l’assurance maladie Certains participants paient en partie la yogathérapie de leur propre poche. Afin qu’un plus grand nombre de personnes puisse être remboursé par l’assurance complémentaire de leur caisse-maladie, il est nécessaire que le thérapeute présente un certificat en médecine complémentaire, et, comme étape supplémentaire, puisse obtenir le diplôme fédéral. «Cela permet aux personnes qui n’ont pas les moyens financiers de payer ellesmêmes les frais de recourir à la yogathérapie, explique Tanja Wenger. Souvent le ou la cliente a une longue histoire de maladie derrière elle et ne peut plus exercer une activité professionnelle régulière en raison des symp- 48 Pharmacie chez soi 4-2022

tômes.» Actuellement, relativement peu d’assurances maladie ont inclus la yogathérapie dans leur catalogue de méthodes. «Toujours plus de personnes, explique Tanja Wenger, s’intéressent toutefois à un soutien allant au-delà de la médecine de Faculté ou étant combiné à un traitement en cours. La yogathérapie offre un large éventail de possibilités. Chaque personne et chaque situation y trouveront probablement ce qui leur convient.» «Il faut du temps» Quelle est la place et le potentiel de la yogathérapie? Andrea Bürki, qui s’y connaît en thérapie complémentaire, répond à la question. Andrea Bürki, quelle est la place du yoga dans la thérapie complémentaire? Toutes les vingt-deux méthodes de thérapie complémentaire ont la même valeur et correspondent au profil professionnel d’un thérapeute complémentaire. Selon vous, quel est le potentiel de la yogathérapie? Un aspect central est le processus thérapeutique. L’interaction entre le thérapeute et le client est importante. Il s’agit également de promouvoir la conscience de soi des clients et de renforcer leur capacité d’autorégulation et de récupération – en utilisant les ressources déjà disponibles ou celles acquises au cours de la thérapie. Pourquoi la yogathérapie est-elle si peu connue? Le yoga est surtout connu du grand public en tant qu’offre pour les groupes – et moins en tant que méthode thérapeutique pour traitement individuel. Plus des yogathérapeutes obtiendront la qualification professionnelle reconnue en thérapie complémentaire avec diplôme fédéral, et mieux la méthode de traitement sera connue. La yogathérapie est-elle prise en charge par les assurances maladie? Si on la compare à des méthodes comme la thérapie craniosacrale, le shiatsu ou la kinésiologie, la yogathérapie n’est souvent pas encore reconnue par les caisses d’assurance maladie. Les assureurs déterminent eux-mêmes les méthodes acceptées. Si la méthode est offerte et si le thérapeute a la formation requise, la caisse d’assurance maladie prend en charge une partie des frais de traitement. Pour autant que le client ou la cliente dispose d’une assurance complémentaire. En tant que client qui entreprend une yogathérapie, a-t-on actuellement de mauvaises cartes financières? Il faut du temps pour que le yoga s’établisse comme méthode de traitement auprès des caisses d’assurance maladie. Nous nous engageons auprès des assureurs afin que la thérapie complémentaire et toutes ses méthodes soient acceptées à l’avenir. Andrea Bürki, est présidente de l’OrTra TC, l’Organisation du monde du travail thérapie complémentaire. Elle a travaillé auparavant comme enseignante et kinésiologue. Marcel Friedli Protégez chiens et chats des tiques! Les vétérinaires, pharmaciens et droguistes ont maintenant une solution homéopathique efficace. Pharmacie chez soi 4-2022 49

Nos Magazines